Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

kerk-hof.overblog.com

Bienvenue sur le blog de l'association Kerk Hof, mémoire de pierre. Cette jeune association bailleuloise vous invite à découvrir ce patrimoine oublié que constitue le cimetière de la ville, véritable musée à ciel ouvert et bibliothèque de la vie.


Symboles et ornements 1

Publié par Association Kerk Hof sur 15 Février 2014, 21:18pm

Catégories : #symboles et ornements

Un cimetière est un lieu riche de symboles, de signes, dont il est parfois bien difficile de comprendre le sens… Aussi, par le biais de ce premier article de la série : "Symboles et ornements" je m’efforcerai de vous présenter une partie de ces signes en précisant, lorsque cela m’est possible, leur signification et leur origine.

La Croix latine : Il s’agit du symbole le plus courant dans les cimetières. Cette Croix orne la majorité des sépultures anciennes. Mais connaissez-vous réellement son origine, sa signification ?
La Croix est depuis le Ve siècle de notre ère le symbole officiel de l’Eglise et de la religion chrétienne. Elle remplace le chrisme qui était le symbole le plus utilisé dans l’art paléochrétien.
Attribut par excellence du Christ, elle fait écho à son martyre : la Crucifixion.

Le Chrisme : Evoqué ci-dessus, le chrisme est le monogramme du Christ, construit à partir des deux premiers caractères grecs de son nom : le khi (X) et le rho (P). Il a été conçu comme une invocation du nom du Christ, qui protège. Voilà donc la raison pour laquelle il orne certains monuments funéraires ; il est censé « protéger » les défunts. Notons que le Chrisme orne, dès le Ve siècle, bon nombre de sarcophages chrétiens.

L’ancre : L‘ancre de marine est, chez les chrétiens, le symbole de la foi et de l’espérance en la Résurrection. Elle apparait dès le IIIe siècle de notre ère sur les murs des catacombes. Dans la plupart des cimetières, vous la trouverez souvent associée à une Croix latine. (Voir ci-dessus)

Le triangle : On a recours au triangle équilatéral qui peut être associé au monogramme du Christ, ou au signe alpha-oméga. A la fin du Moyen-âge, il symbolise généralement la Trinité (Dieu le père, le Fils et le Saint Esprit) ; cependant, on le retrouve aussi à la fin du XVIe siècle avec son sens ancien : le nom de Dieu est alors inscrit au centre du triangle. Dès le XVIIIe siècle, l’œil de Dieu remplace l’ancienne inscription hébraïque.

Le sablier ailé : Le sablier évoque la fugacité du temps qui passe, chaque grain de sable pouvant représenter un jour de notre vie. Ce sablier est le plus souvent accompagné d’ailes de colombe ou d'ange, tous deux messagers de Dieu, comme si l'instrument de la mesure du temps devenait, avec le décès, l'âme que la colombe ou l'ange va acheminer au ciel.
Dans certaines représentations, il peut s'agir d'ailes de chauve-souris.

Bibliographie :

-Gaston DUCHET-SUCHAUX et Michel PASTOUREAU, La Bible et les saints, Editions Flammarion, Paris, 1990.

Vue générale d'un ensemble de monuments agrémentés d'une Croix latine et détail d'un fronton orné d'un sablier ailé. (PHOTOS : A.SCHOONHEERE, le 27/05/2013.)
Vue générale d'un ensemble de monuments agrémentés d'une Croix latine et détail d'un fronton orné d'un sablier ailé. (PHOTOS : A.SCHOONHEERE, le 27/05/2013.)

Vue générale d'un ensemble de monuments agrémentés d'une Croix latine et détail d'un fronton orné d'un sablier ailé. (PHOTOS : A.SCHOONHEERE, le 27/05/2013.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joelle 19/02/2014 18:58

Rubrique indispensable, merci pour les néophytes comme moi!

Lili S. 16/02/2014 21:04

très bien, on attend la suite !

Nous sommes sociaux !

Articles récents